23e Nuit des sans-abri

 

Revendications 

 

L'accès aux services

 

Le choix du thème de cette année a d’abord été motivé par les différents mouvements citoyens qui sont apparus dans la dernière année. Le mouvement étudiant a servi de catalyseur à une lutte plus globale qui repose sur la répartition des richesses et sur l’accessibilité à différents services de qualité, dans une perspective d’universalité et de gratuité.

 

Certes, on parle ici de l’accès aux études, mais aussi à toute la gamme de services publics, notamment de santé et services sociaux. L’État a le devoir de faire davantage en ce domaine, et particulièrement en ce qui concerne les personnes en situation d’extrême pauvreté et d’itinérance étant donné leurs conditions de vie plus difficiles et les problématiques souvent multiples qu’elles peuvent vivre (santé physique, mentale, judiciaires, dépendance, etc.). Quand on parle de services publics, il est aussi question des secteurs de l’aide de dernier recours, de l’assurance-emploi et des mesures de réinsertion socioprofessionnelle, dont l’accès demeure somme toute assez limité. On a qu’à penser aux effets de programmes d’employabilités non adaptés ou à la rigidité d’agentEs comme de la réglementation qui régit l’aide sociale pour une population souvent sans adresse ou avec bien peu de ressources pour répondre aux exigences des fonctionnaires de l’État.

 

L’accès aux services renvoie aussi à une série de mesures liées à la taxation et à la tarification, qui ont pour effet de freiner l’amélioration des conditions de vie alors qu’elles sont présentées comme des moyens de sauver le système en place. Les baisses d’impôts souvent promises par nos gouvernements ne servent pas les moins nantiEs, qui souvent n’en paient pas. La lourdeur de la tarification de services, comme dans le transport en commun ou l’électricité, s’ajoute comme facteur d’entrave à la réinsertion sociale ou de production d’itinérance, donnant ainsi tout son sens au slogan historique de la Nuit des sans abri, « Personne n’est à l’abri ». Le sous-financement de plusieurs organisations communautaires et l’offre de tels services, pas toujours bien répartie sur l’ensemble du territoire, peuvent venir limiter leur potentiel de venir en aide aux moins nantiEs de notre société.

 

À ces limitations généralisées dans l’ensemble de la province s’ajoutent, bien entendu, un ensemble de dysfonctionnements et manques spécifiques à chacune des régions. À la 23e Nuit des sans-abri du 19 octobre 2012, les 26 événements qui se tiendront dans autant de villes permettront de présenter ces difficultés particulières d’accès aux services et d’insister sur les nombreuses manières créatives d’y remédier.

 

En définitive, si plusieurs de ces limitations à l’accès aux services constituent bien souvent une tare pour l’ensemble de la population, imaginons l’impact que ces atteintes aux droits aux services, de santé et autres, peuvent avoir sur la situation des personnes sans-abri !

 

 

Coup de cœur 
de la Nuit des sans-abri 2012

 

 

En lien avec la revendication de la Nuit des sans abri 2012 qui réclame un meilleur accès aux services pour les personnes itinérantes et en situation d’exclusion sociale, le Comité national de la Nuit des sans-abri a choisi le Rassemblement pour la jeunesse citoyenne (RAJE Citoyenne)comme Coup de cœur 2012.

 

Cette initiative du Regroupement des Auberges du cœur du Québec vise à créer un espace d’expérimentation de la citoyenneté pour des jeunes qui se trouvent en situations d’exclusion(pauvreté, sous-scolarisation, rupture avec la famille, l’école le marché du travail et l’espace social et politique). Les jeunes prennent ainsi du pouvoir sur leur vie par une démarche d’action collective.

 

Le Comité national a été sensible à la démarche réalisé pour, par et avec les jeunes exclus.  Depuis 2 ans, ces jeunes ont réalisé des pressions importantes sur l’ancienne ministre de l’Emploi et la Solidarité sociale afin de faire valoir leurs revendications portant sur un accès plus simple et plus juste à l’aide sociale et à des programmes de retour aux études et de formations. Ils ont su mettre en lumière les obstacles rencontrés quand ils sont dans une démarche pour améliorer leurs conditions de vie, sortir de l’errance ou de l’itinérance. Leurs actions ont toujours fait preuve d’originalité notamment dans leurs manifestations ainsi que dans les films qu’ils ont réalisés.

 

Le Comité national souhaite que cette initiative inspire d’autres groupes partout au Québec.

 

Le Rassemblement pour la jeunesse citoyenne (RAJE Citoyenne)

 

Le Rassemblement de la jeunesse citoyenne (ou RAJE citoyenne) est un mouvement de lutte collective par, pour et avec des jeunes. Leurs grandes revendications sont de faciliter l’accès à la sécurité du revenu, d’améliorer l’accès aux programmes d’employabilité, de formation et de retour aux études d’Emploi-Québec et enfin de se faire mieux respecter par les employés de l’État.

 

Pour connaître, suivre et participer aux actions du raje citoyenne :

Leur site :  rajecitoyenne.wordpress.com      Leur groupe Facebook

Une vingtaine de vidéos engagées sur la chaîne Youtube du RAJE citoyenne!

Leur film-documentaire : Et si on existait... Le film d'une lutte pour exister,

 

Infos :  raje.citoyenne@aubergesducoeur.org    (514) 523-8559 poste 103

 

 Les Villes participantes en 2012

Cowansville

Organisé par l’Espace vivant / Living room. Au Parc Davignon 18h00 à 3h00 am

 

Drummondville

Organisé par la Maison Habit-Action et partenaires. Au Parc St-Frédérick

 

Gatineau

Organisé par le Collectif régional de la lutte à l'itinérance en Outaouais (CRIO). Au Parc Sainte-Bernadette

 

Granby

Organisé par le Groupe actions solutions pauvreté (GASP). Au 252 rue Principale

 

Îles de la Madeleine

Campus étudiant

 

Joliette

Organisé par le Comité organisateur Joliette. Au Parc Lajoie

 

Laval

Organisé par le Réseau des organismes et des intervenants en itinérance de Laval (ROIIL). Dans le stationnement du Collège Montmorency

 

La Prairie

Organisé par les Organismes communautaires de la région de Jardins-Roussillon. Dans le terrain de l'école de la Magdeleine (1 100 Boulevard Taschereau)

 

Longueuil

Organisé par  La Table Itinérance Rive-Sud. Au 700 rue Préfontaine

 

Mont-Joli

Organisé par La maison de l’Espoir de Mont-Joli. Dans le stationnement de La maison de l'Espoir

 

Montréal

Organisé par le Comité organisateur de Montréal. Dans trois lieux différents du centre-ville et de centre-sud

 

Nicolet

Organisé par le Comité organisateur de Nicolet. Dans le Parc Marguerite-D'youville

 

Québec

Organisé par le Comité organisateur de Québec. À la Place de l'Université

 

Rawdon

Organisé par la Chaumière jeunesse. À la Place publique de Rawdon

 

Rimouski

Organisé par l’Auberge du Coeur Le Transit. Dans le terrain de l’Auberge du Coeur Le Transit

 

Rouyn-Noranda

Organisé par : Arrimage Jeunesse. À la Place de la citoyenneté

 

Ville de Saguenay

Organisé par le Regroupement des organismes en itinérance à Ville de Saguenay. Dans le Vieux Port

 

Saint-Eustache

Organisé par la Table de concertation sur l'itinérance et partenaires. Derrière l'Église de Saint-Eustache

 

Saint-Georges (cette nuit se déroule le 12 octobre)

Organisé par le Bercail de Saint-Georges. Dans le stationnement du Centre sportif Dutil-Lacroix

 

Saint-Hyacinthe

Organisé par : Maison Le Baluchon et partenaires. Au Parc Casimir Dessaules

 

Saint-Jérôme

Organisé par le Comité organisateur de Saint-Jérôme. Départ de la Vieille gare à 19 h; arrivée au Café de rue

 

Ste-Thérèse

Organisé par le Comité organisateur de la MRC Thérèse de Blainville . À la Maison de Citoyen (37, rue Turgeon)

 

Sherbrooke

Organisé par la Table de concertation sur l'itinérance de Sherbrooke. Au Parc Camirand

 

Sutton

Organisé par le Comité organisateur de Sutton. Au 7 rue Academy

 

Terrebonne

Organisé par le Comité organisateur de la NSA du sud de Lanaudière. Au 654, rue St-Pierre

 

Valleyfield

Organisé par Pacte de Rue. Au Parc Sauvé

 

Vaudreuil-Dorion

Organisé par le Comité organisateur de Vaudreuil-Soulanges. À l’Opticentre Boul Harwood 

Victoriaville

Organisé par la Maison Raymond-Roy et partenaires. Dans le stationnement De Bigarré (coin Perreault/De Bigarré)

 

Couverture médiatique de la 23e Nuit des sans-abri

(exclut toutes les couvertures régionales)

 

27 septembre (jour de la conférence de presse)

  • CJAD radio
  • Radio Canada radio : reportage
  • The Gazette : article sur Site Web
  • CIBL radio (Le Midi libre), entrevue pour émission d’infos du midi

 

1er octobre            L’itinéraire, journal de la rue

9 octobre              Télé communautaire Frontenac : Longue entrevue

10 octobre            Montréal Campus (UQAM)

18 octobre            Radio-Centre-ville (Magazine centre-ville) + CIBL radio (Radio Anonyme)

18 octobre            CUTV : bulletin de nouvelles + Presse canadienne : paru sur Cyberpresse

 

19 octobre (jour de la NSA)

  • Le Devoir
  • Journal Métro (annonce de l’événement)
  • RDI (RDI Matin) : entrevue avec Christian Vanasse
  • Radio-Canada radio (C’est bien meilleur le matin) : annonce de l’événement
  • Radio-Canada radio : reportage
  • Radio-Canada radio (Pas de midi sans info) : entrevue avec Nicolas Lupens de la NSA de Granby + la question du jour
  • CIBL radio (Le Midi libre) : entrevue pour émission d’infos du midi
  • Presse canadienne - Radio : entre autres pour les bulletins des stations COGÉCO
  • Météo média : reportage avec C.Vanasse et P.Gaudreau diffusé à qques reprises
  • CPAM 1610AM (L’après-midi Express) : entrevue avec C.Vanasse
  • Radio-Canada radio (Désautels) : émission de fin de journée, topo
  • 98,5FM (Montréal maintenant, émission de Paul Houde) : diffusion à 18h00 d’une entrevue préalable avec Christian Vanasse et Pierre Gaudreau

 

Le soir même sur les sites

  • RDI : couverture sur place de 17h00 à 21h30
  • SRC Radio (pour C’est bien meilleur le matin)
  • Quelques médias communautaires sur place : Radio Centre-ville (pour Arrondissement), The Concordian (journal étudiant), CIBL radio (pour Montréal Mixte et Radio Anonyme),
  • CTV : présence de journaliste et caméra
  • CBC Radio :
  • CBC TV : présence de journaliste et caméra
  • TVA Nouvelles

 

20 octobre

  • RDI : visite du site de Montréal au petit matin et entrevues
  • Météomédia : bilan météorologique et de la NSA
  • Écrit de la Presse canadienne vu en substance dans différents endroits (Site Web du Journal Métro le 20, dans Le Devoir du 22 octobre, etc.)

 

Approximativement 33 couvertures

 

 

Capsules vidéo

 

Les trois capsules vidéo humoristiques des Zapartistes sont disponibles en une de notre site (www.nuitdessansabri.ca) ou encore :

  1. Gérald nous parle d’itinérance,

http://www.youtube.com/watch?v=emWPYe3k8j8.

  1. Stephen nous parle de pauvreté,

http://www.youtube.com/watch?v=5GU-NLWhVFA.

  1. Jean nous parle pauvreté,

http://www.youtube.com/watch?v=LXmzV_eVntc.

 

La capsule vidéo sur la 23e édition de le Nuit des sans-abri est aussi disponible sur notre site web de même que sur le site du RAPSIM :

http://vimeo.com/57073436

 

Fiducie

Sylvain Daneault

Auberge du coeur Roland-Gauvreau

638 base-de-roc, Joliette, Qc, J6E 5P7

Tel  (450) 759-2114, s.daneault.aubergeducoeur.rg@hotmail.com

 

Communications

Bernard St-Jacques, responsable des communications :

(514) 879-1949, bernard.stjacques@qc.aira.com

 

Notre Porte-parole

Christian Vanasse                

du groupe des Zapartistes